Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 15:16

Deux jours d’intervention de la MSA pendant la formation autour de la prévention des risques sur l’exploitation salicole, nous retiendrons essentiellement la seconde journée sur les problèmes de postures et d’ergonomie.

Le leitmotiv de Laurent Boulo sur la saline duquel se déroulaient les mises en situation est : « Mon corps est un outil et il prolonge l’outil que j’ai en main ! ».

Erwan et la lousse

Erwan et la lousse

Surement le capital le plus important du saliculteur est son corps, et c’est vrai qu’il n’est pas rare de voir les paludiers consulter les médecins et kinés pour des problèmes de dos ou de tendinites à répétition.

dans chaque producteur, un squelette à ménager!

dans chaque producteur, un squelette à ménager!

Frédéric Dévoluet, Kinésithérapeute à La Turballe est bien au courant des douleurs des professionnels qu’ils traitent régulièrement dans son cabinet. Il était là avec Laurent Boulo pour analyser les postures et les pratiques du métier.

sous l'oeil attentif de Frédéric dévoluet
sous l'oeil attentif de Frédéric dévoluet

sous l'oeil attentif de Frédéric dévoluet

Dans le magnifique environnement des marais, cette journée ensoleillée a permis de faire passer quelques messages.

La première des choses pour ne pas se faire mal au dos, c’est d’être détendu, donc d’avoir su anticiper les étapes pour ne pas subir les évènements…« venir au marais avec plaisir et c’est déjà un risque de mal de dos sans doute évité ».

Pour Laurent, « La préparation physique commence dès que la saison s’arrête » en pratiquant un minimum d’activité sportive, c’est un gage de redémarrage en douceur. L’autre point sur lequel ont insisté Laurent et Frédéric c’est la nécessité de travailler en souplesse, « Travailler en fluidité », toujours être en mouvement, savoir utiliser son corps en prolongement de l’outil, savoir faire le contrepoids…et avant toute chose avant le premier geste, s’assurer de la bonne adaptation de l’outil à l’opérateur. « J’adapte mon outil à mon corps et pas l’inverse » a répété souvent Laurent…

pour la beauté du geste!
pour la beauté du geste!

pour la beauté du geste!

« J’adapte mon outil à mon corps et pas l’inverse »...

« J’adapte mon outil à mon corps et pas l’inverse »...

…Fort de cette affirmation, Frédéric Dévoluet nous a présenté un prototype d’une « lousse à ponter » adaptée aux situations de travail qu’il a analysées sur le terrain. Un outil adapté diminue les risques de traumatismes musculosquelettiques.

Les essais réalisés par les stagiaires et par Laurent ont permis de souligner les qualités de ce nouvel outil, et les améliorations à y apporter.

la nouvelle lousse et le squelette fétiche de cette journée.

la nouvelle lousse et le squelette fétiche de cette journée.

Avec toutes ces recommandations et ces analyses, fini les tendinites et les lumbagos, et même, nous devrions avoir des stagiaires aux gestes souples et élégants cet été sur les salines, tous les soirs au couchant, nous assisterons à un balais de làs et de brouettes…

A quand une note artistique sur l’épreuve pratique ?

Mon corps est un outil!...

Merci à tous les stagiaires pour leur implication dans cette journée,

merci à Nathalie Morvan de la MSA 44, à Frédéric Dévoluet pour son investissement dans la compréhension du métier de paludier,

merci à Laurent Boulo de nous accueillir sur son marais et de passer ce temps pour la formation,

merci aussi à Olivier Dantec pour cette dernière photo, correspondant à  Presse Océan il nous a accompagné pour présenter la novelle lousse à la presse.

 

 

 

Frédéric Miché

Partager cet article

Repost 0
Published by FormaSel
commenter cet article

commentaires

BOULO Laurent 01/06/2015 21:08

Souplesse corporelle et poésie textuelle sont les deux mamelles de cet article .