Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 07:06
Le rayage de la vasière (réserve d’eau pour la saline) consiste à créer un rai ( douve qui fait le tour de la vasière) et qui laisse apparaître le peluet (partie centrale de la vasière). Le but du rayage est d’enlever la matière organique qui se trouve dans le rai, qui provient d’un nettoyage naturel du peluet. L’entretien se fait de novembre à janvier.
 
 
- La première phase consiste à couper la végétation autour de la vasière, pour ne pas se prendre un retour de vase en la jetant sur un bron, ce qui facilite le travail.
 
- La deuxième phase est le vidage de la vasière par le cui de vasière.
 
- La troisième phase a pour but de mettre les bardeaux au fur et à mesure à sec, en partant du cuit jusqu’à l’endroit le plus éloigné.
 
- Dans la quatrième phase on démoréte la bordure du puissindre. Il s’agit de retailler la base du puissindre avec la boyette en métal. Ensuite, c’est avec cette vase que l’on renforce la base du talus qui est endommagée par le clapot durant la saison (bourrer les guipes). Puis, on élimine la couche de sédiments (vase) accumulés. Cette vase est jetée sur le talus pour le graisser et l’entretenir. C’est une fois rendu à l’argile bleu que nous savons la profondeur du rai.
 
- La dernière phase consiste à laisser la vasière en assec pour durcir les fonds. Mais l’assec ne doit pas être long pour préserver la biodiversité.
 
 
GAETAN DAVID

Partager cet article

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article

commentaires