Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 14:40

Un regard sur la semaine aquaculture, porté par fréderic Miché:

 

Souvenez-vous, les premiers jours de formation à Beg meil, la découverte de l’écosystème littoral, comment, à partir d’une goutte d’eau de mer, le groupe a approché la vie marine.

La mer, milieu vivant, siège d’équilibres fragiles, est la matière première du paludier. C’est également le capital principal d’un autre métier, le voisin du paludier, l’aquaculteur.

Nous avons une semaine pour découvrir des hommes et une activité, la conchyliculture !

Semaine particulière, où l’heure de la marée a rythmé notre emploi du temps : « c’est la marée qui commande ! »

Dès le lundi, dans la baie de Pen-Bé, sur site, au milieu des tables à huîtres, nous faisons nos premières prises de contact. Nous abordons les modalités de production, l’accès aux concessions, le mode d‘attribution mais également nous voyons les techniques d’élevage, et quelques contraintes environnementales.

Le lendemain, nous rencontrons Gilbert, Croisicais pur souche, fier de nous présenter sa production de coques, il nous fait une démonstration de pêche avec sa récolteuse. Ce métier s’est métamorphosé depuis les apports de la mécanisation.

Nos tribulations nous amènent à passer le pont,«  jusque de l’autre côté de l’eau », pour découvrir un autre versant de l’aquaculture réalisé en Pays de la Loire. Changement de décor, les deux exploitations qui nous accueillent pratiquent une aquaculture intensive, c’est le contraste total : Production de phytoplancton, maitrise des paramètres biochimiques, pilotage électronique, sélection génétique…

Il ne faut pas croire que nous avons passé une semaine en promenade, les apports en salle nous ont permis d’approcher à la fois les aspects de biologie, de comprendre toute la fragilité de ces productions extensives, mais également de préciser les éléments de la filière conchylicole.

Une semaine « exotique » qui se clôture par une petite dégustation d’huîtres du GAEC DES CHAMPS MARINS.

Partager cet article

Repost 0
Published by FormaSel - dans le déroulement
commenter cet article

commentaires