Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

/ / /

Bp rea option saliculture : l’apprentissage technique :

 

 L’apprentissage technique du métier de paludier-saunier se passe de la manière suivante:

 

A/ Environ 10 semaines d’apprentissage théorique et de tutorat sur le terrain avec des approches théoriques,  des aspects pratiques et des temps pour les synthèses et faire des partages d'expériences .

 

A.1/ Dans les journées d’approches théoriques  que je dispense sont abordées les points ci-après mentionnés en deux parties :

Module technique traitant des généralités et module techniques spécifiques. Ces modules techniques spécifiques aborderont

l’ensemble des travaux types effectués par les paludiers en presqu’île guérandaise pour garantir le fonctionnement

de leurs outils salicoles :

 

I. Notions abordées pendant le cursus de formation :

 

I.1  Module technique « généralités »:

 

GEN 01                  Le sel quelques informations importantes

GEN 02                  Référentiel d’emploi-compétences producteur de sel marin de l’Atlantique récolté manuellement;

GEN 03                   La presqu’île guérandaise et l’activité salicole actuelle ;

GEN 04                  Fonctionnement de l’outil salicole en presqu’île guérandaise

GEN 05                   Synthèse des travaux annuels du paludier

 

 

II.2  Module technique « spécifiques » :

 

SPE 01 Maintien des structures en Hiver

SPE 02 Bennage

SPE 03 Chaussage

SPE 04 Reprise d’une unité productive en friche

SPE 05 Entretien reprise et consolidation des talus

SPE 06 Pose de cui

SPE 07 Entretien réseau hydraulique

SPE 08 Entretien et gestion de la vasière

 

SPE 09 Algir le cobier et la saline

SPE 10 Préparation/ Habillage Terrain de chauffe (Du cobier jusqu’aux fards de dernières eaux)

SPE 11 Préparer la lotie d’oeillets : Habillage des adernes, Pontage/ graissage et Boutage des œillets

SPE 12 Préparer la lotie d’oeillets : Décharger les oeillets

 

 

SPE 13 Régler son marais

SPE 14 récolte de la Fleur de Sel

SPE 15 récolte du gros sel

 

 

Les modules techniques spécifiques sont accompagnés de supports visuels qui sont principalement des photographies  et des vidéos qui illustrent l’approche théorique  pour imager et expliquer chaque modules spécifiques. Je capitalise actuellement le maximum de photos disponibles sur les différents types de travaux en saliculture.

 

Des fiches techniques accompagnent également chaque module spécifique comme des annexes avec par exemple :  Outils, Ourdir et adoubler, Tracer…..

 

Mon travail consiste à vulgariser des documents de références qui existent avec notamment :  Le travail piloté par Geneviève Delbos

dans le cadre d’Interreg, « les hommes du sel » de Gildas Buron, la thèse de Pierre Lemonnier, le travail de  Jeanne Poisbeau-Hémery.

 

Pendant ces apports théoriques, nous essayons d'être également sur le terrain pour partager sur le "vif" des expériences avec d'autres professionnels.

 

Pendant le déroulement du parcours d’apprentissage, une clé USB, par stagiaire est créé regroupant l’ensemble de l’approche

théorique (modules, fiches techniques, supports audio-photos).

 A la fin de la formation, l’ensemble du travail d’Interreg est remit à l’ensemble des stagiaires en fin de parcours  comme

document professionnel de référence.

 

A.2/ Les journées de pratique dites FMP (Formation en milieu Professionnel)  permettent aux stagiaires d’être normalement

 avec leur tuteur (les tuteurs pour les personnes s’installant sur la presqu’île guérandaise sont en général  maîtres de stage).  

Ces journées spécifiques sont organisées et doivent dans la mesure du possible tenir compte des aspects théoriques abordés

en début de semaine.

Lors de ces journées de mise en situation les stagiaires peuvent aller chez d’autres professionnels (autres que leurs tuteurs) 

lorsque  des aspects du métier sont intéressants à voir, cela se passe d'un commun accord entre les tuteurs et moi-même.

 

 

B/ Deux périodes de stages identifiés (suite à l’expérience de l’année passée et aux recommandations

des professionnels) avec une période de stage pendant l’habillage et une autre pendant la récolte :

                         

Période de stage 1 du 22 mars au 12 avril 2013 

Période de stage 2 du 15 juillet au 04 septembre 2013 

 

La pratique en chiffres :

 

En tout 35 jours ouvrables (hors jours fériés et week-end) de formation pratique pendant la période de formation technique avec les tuteurs et  45 jours ouvrables de stages  (hors jours fériés et week-end). La pratique représente 48% au minimum de la totalité de la période de formation voir même 59 % pour certains stagiaires n'ayant pas de remise à niveau générale à faire.

Partager cette page

Repost 0
Published by