Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 07:29

Stéphane nous a envoyé des photos d'un "chantier chaland" de reconsolidation de talus en bordure de traict... Ceci accompagné de Christophe Bernier,son Maître de stage et  d'autres professionnels:

















Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 07:06
Le rayage de la vasière (réserve d’eau pour la saline) consiste à créer un rai ( douve qui fait le tour de la vasière) et qui laisse apparaître le peluet (partie centrale de la vasière). Le but du rayage est d’enlever la matière organique qui se trouve dans le rai, qui provient d’un nettoyage naturel du peluet. L’entretien se fait de novembre à janvier.
 
 
- La première phase consiste à couper la végétation autour de la vasière, pour ne pas se prendre un retour de vase en la jetant sur un bron, ce qui facilite le travail.
 
- La deuxième phase est le vidage de la vasière par le cui de vasière.
 
- La troisième phase a pour but de mettre les bardeaux au fur et à mesure à sec, en partant du cuit jusqu’à l’endroit le plus éloigné.
 
- Dans la quatrième phase on démoréte la bordure du puissindre. Il s’agit de retailler la base du puissindre avec la boyette en métal. Ensuite, c’est avec cette vase que l’on renforce la base du talus qui est endommagée par le clapot durant la saison (bourrer les guipes). Puis, on élimine la couche de sédiments (vase) accumulés. Cette vase est jetée sur le talus pour le graisser et l’entretenir. C’est une fois rendu à l’argile bleu que nous savons la profondeur du rai.
 
- La dernière phase consiste à laisser la vasière en assec pour durcir les fonds. Mais l’assec ne doit pas être long pour préserver la biodiversité.
 
 
GAETAN DAVID
Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 21:42
Lundi 8 Décembre, participation au chaussage d'une dizaine d'œillets chez Grégory Pitart

ces derniers, n'ayant pas été chaussés depuis longtemps, présentent des
différences de niveaux. Tout d'abord nous ( on était une quinzaine, pour un chantier de cette
nature c'est pas de trop) avons procédé a un léger bennage des œillets pour tous les mettre au même niveau.












l'argile décapée est laissée en petits tas, elle sera réutilisée plus tard lors du migaillage






Ensuite de l'argile a été prélevée dans les jauges creusées dans les  fares adjacents aux œillets
cette argile est alors acheminée dans l'œillet avec le chaland, pour  faciliter cette tache le galpont est rabaisser a hauteur de fond de fare




l'argile est alors repartie le plus uniformément possible sur le fond de l'œillet et on migaille: les mottes d'argile sont reparties de façon homogène, ni trop grosse ni trop petite et de façon a ce que l'eau puisse circuler sans problème,durant cette opération le fond des œillets est également retourné par bêchage ceci facilite la "liaison" des argiles





le niveau de l'eau est contrôlé durant tout les chantier par le biais
d'une ardoise plantée dans le délivre

le reste des opérations sera réalisée au printemps

voili voilou
Pierre Bourget
Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 12:30

Remise en état chez Christophe Nicol – Mercredi 10 décembre 2008

 

Mercredi 10 décembre, en équipe de chaussage, j'ai participé à la remise en état d'une friche de 10 oeillets chez Christophe Nicol.









Nous avons tourné le fond des oeillets : bécher en égalisant:



 Les pelletées d'argiles sont retournées et cassées.
Pour que cette opération puisse se faire, il faut déterminer un niveau d'eau, qui est inférieur à celui des adernes. Ce niveau est repéré avec une ardoise et un bâton dans le délivre
Pour tourner les oeillets, on travaille avec de l'eau, elle doit suivre tout le temps




cela permet d'évaluer la quantité de terre, on peut en enlever s'il y en a trop, ou en ajouter s'il en manque (charger les marais). Une fois ces opérations terminées, l'équipe reviendra au printemps pour faire les travaux restants.

 






 

Poissonnage chez Guillaume De Noue – Jeudi 11 décembre 2008

 

Jeudi 11 décembre, j'ai participé au rayage et au poissonnage avec Guillaume De Noue. Nous avons   commencé en vidant  le bardeau que nous allions rayer et poissonner. Pour cela nous avons utilisé une cesse.Nous avons, ensuite, de chaque côté de la gorge (bras étroit de vasière) démoréter la bordure du puissandre, avec le moret, nous avons bourré les gouipes, afin de consolider   la base du talus


Une fois cette opération accomplie, nous avons, à l'aide de la boyette, enlevé la couche de sédimentation, se trouvant dans le rai. C'est en faisant cette opération que nous avons trouvé des anguilles





Ces dernières se cachent dans le « vert-mou » (qui correspond à une partie de la couche de sédimentation). Nous les capturons à l'aide de la boyette ou de la cesse.




Nous avons fait une belle pêche !

Les petites anguilles sont remises à l'eau dans le bardeau précédent qui est en eau. Une fois le bardeau terminé, on s'attaque au suivant...

 

Christophe Rousselle

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 09:53

Le 27 novembre 2008 une réunion d’information et d’échange sur la formation BP REA Option saliculture s’est tenue à Noirmoutier. 


Nous nous sommes retrouvés à 10 personnes pour :

  • Discuter autour de la formation qualifiante actuelle et l’importance de trouver des maitres de stages à Noirmoutier pour 2 stagiaires (Pascal Lachartre et Thierry Gallais) ;
  • Echanger autour de la formation continue.

 



Il en ressort les points suivants :

 

La formation qualifiante et son dispositif d’accompagnement technique parait pertinent pour tous

 

Un débat a eu lieu autour de la définition de la position du bassin salicole de Noirmoutier  pour l’accueil de stagiaires:

Des réticences apparaissent au début de la réunion du fait de la méconnaissance de la fonction de maître de stage dans la nouvelle mouture de la formation.

Après présentation de la structure de la formation, il apparaît que le maitre de stage reprend une fonction classique. Le stagiaire accompagne celui-ci dans ses tâches quotidiennes, la proximité est importante. Le Maître de stage supervise le travail réalisé sur une saline pédagogique en état. Il n’y a plus de remise en état de la saline future du stagiaire. Cette nouvelle configuration rassure les participants.

Les participants s’engagent à donner une réponse sur les maitres de stages de P Lachartre et T. Gallais*  pour le 15/12/08. Si aucune possibilité d’accueil n’apparait, ces 2 stagiaires devront effectuer leurs stages sur Guérande, ce qui n’est pas une situation idéale.

Pour ces personnes conformément au dispositif de formation, leurs tutorats (formation en milieu professionnel) se passent à Guérande auprès de deux professionnels déjà identifiés.

 

 

Il a été fait mention de la pertinence de mettre en place une formation continue sur le bassin vendéen afin de sensibiliser les professionnels à la formation et à  les conforter dans leurs techniques afin qu’ils acquièrent la confiance leur permettant de se proposer comme maitre de stage.

 

En ce qui concerne la formation continue, il a été présenté les modules généraux et techniques et les dispositifs VIVEA.

Certains sauniers ont parler de l'interêt de conforter leurs pratiques par de la formation.Il a été demandé des modules autour des notions scientifiques sur la cristallisation et l’évaporation.Des Interrogations se posent sur la possibilité de passer le permis EB via un dispositif VIVEA.

Quelques réticences à se déplacer sur Guérande, conduisent à proposer des modules sur Noirmoutier, à la condition d’un minimum de  participant à définir.

 

Face à la difficulté pour l’instant de motiver largement les professionnels autour du projet de formation, il a été proposé de créer un groupe de personne motivée par la formation individuellement et quelques soient leurs origines professionnelles. Ce groupe « formation 85 Marais Breton » serait chargé de faire la promotion de la démarche de formation continu dans le réseau professionnel de chaque membre.

Il prendrait une forme associative ou non en fonction du choix de ses membres.

Il a été décidé que la Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique enverra le détail des parcours de formation aux représentants du groupe. Celui-ci décidera des modules pouvant être suivi et constituera un groupe de stagiaire. Le parcours sera déposé à VIVEA pour le comité de début février. 

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 15:39

Une réunion d'informations et d'échanges avec les tuteurs/maîtres de stages guérandais s'est tenue le 01 décembre 2008 à la Turballe.

Nous nous sommes réunis (14 personnes) pour discuter des points suivants:

  • Le nouveau BP REA option saliculture avec une présentation générale du nouveau dispositif;
  • Le planning de la formation;
  • La présentation des stagiaires et des binômes tuteurs/ maîtres de stage déja constitués:

3 stagiaires étaient présents sur les 9 puisque certains d'entre-eux étaient en formation à Nantes.

Des rendez-vous seront fixés le 12 décembre 2008 pour les deux tuteurs qui ne connaissent pas encore leurs stagiaires.

  • La formation technique:

Des explications ont été données sur les deux périodes d'apprentissages (Tutorat appellé maintenant Formation en Milieu Professionnel et Périodes de stage). Des exemples de cours théoriques ont été présentés. Les participants ont demandés à pouvoir avoir les supports d'apprentissages théoriques sur le métier.

  • La différence entre tuteurs et maîtres de stage:

 

"Le tuteur accueil le stagiaire dans le but de transmettre un savoir faire pratique précis dans un laps de temps définit, inséré dans un module de formation.
Le Maître de stage accueille un stagiaire qui l’accompagne dans les tâches quotidiennes de l’exploitation. Il contrôle et renforce le savoir-faire pratique sur des périodes données."

 

  • Le principe et l'interêt de la saline pédagogique (de stage);
  • Le principe des évaluations techniques;
  • Les modalités de communication entre nous via la BLOG.

Nous avons également discutés des possibilités de formation des tuteurs/ maître de stage  conduite par la Chambre d'agriculture de Loire-Atlantique (financement VIVEA).

 

Merci encore aux participants et restons en contact

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 16:35

 

 

La Semaine 3 de la formation (du 17 au 21 novembre 2008)  s’est déroulée à la Turballe pour l’ensemble des stagiaires (sauf Thierry Gallais qui commence sa formation en janvier 2009).

Semaine enrichissante et dense (d’après le groupe) conduite par les intervenants suivants:

 

  • Eric Croué formateur à Nantes et responsable pour la chambre d’agriculture de Loire-Atlantique des modules de sciences ;
  • Catherine Ponthereau responsable du laboratoire de Pen Avel- Cap Atlantique ;
  • et Olivier Routhiau du service qualité de la SCA salines de Guérande.

 

Il a été abordé les aspects scientifiques  suivants :

  • Principes et conditions des principaux « sels » en solution dans l’eau de mer ;
  • Caractéristiques du climat ;
  • Les mécanismes des marées ;
  • Utilisation des données météorologiques ;
  • Bases de géologie, applications aux argiles ;
  • Identification des critères de qualité du sel ;
  • L’architecture hydraulique de la saline ;
  • Les modes de stockage du sel ;
  • Qualité de l’eau ;
  • Salinité ;
  • Osmose-osmorégulation.

 

 

Reste une journée de formation « conduite pratique de la cristallisation et les influences des paramètres scientifiques sur la quantité et la qualité des productions » qui se déroulera le 28 novembre2008 pour finaliser le module de formation sur les données scientifiques et techniques liées à la saliculture.

Cette journée de formation sera dispensée par Olivier Routhiau
Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 16:39

Je me permets de vous donner la liste des stagiaires(et les dates) qui seront en pratique du 24 novembre au 24 décembre 2008:*

 

 

nov-08

déc-08

 

24

25

26

27

2

3

4

5

8

9

10

11

12

15

16

17

18

19

22

23

24

Bourget Pierre

X

X

X

X

X

X

X

 

 

X

X

 

 

 

X

X

 

 

 

X

X

X

David Gaétan

X

X

X

X

 

 

 

 

 x

 

 

 

 x

 x 

 

 

x

 x

 

 X 

 

Houvrard Jérome

X

X

X

X

X

X

X

 

 

X

X

 

 

 

X

X

 

 

 

X

X

X

Rousselle Christophe

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

X

     Hancke Stéphane                                                  X                                                      X     X 

 


Ces stagiaires sont normalement avec leurs tuteurs (appellés officiellement Formateurs en Milieu Professionnel) mais il se peut que d'autres professionnels aient des travaux intéressants (relevage de veau, curage de bondre, reprise d'une friche, rayage de vasière....), auquels cas informez-moi de cela pour que je puisse caller les chantiers en dehors de ceux-prévus par les tuteurs, ceux-ci devant être informés au préalable:



*Du fait du dispositif de formation à la carte (individuelle) et du niveau de formation initial de chaque individu

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 12:25
Les Trois journées de la semaine du 10 au 14 novembre 2009 se sont écoulées, conformément au programme établi.
Cinq des stagiaires ont attaqué la partie technique spécifique prévue (voir l'article précédent pour le contenu), trois autres étaient en informatique à Nantes, le dernier ne rentrant en formation qu' à partir de janvier 2009.
Quoi qu'il en soit tous les stagiaires bénéficieront des mêmes apports théoriques.

Cette semaine a été l'occassion également d'avoir un entretien avec Jérome Eonnet de Cap-atlantique et deux élues ( Mme Pennot-Leroi conseillère municipale au Pouliguen et Mme Barrot conseillère municipale à Saint Lyphard) de notre communauté de communes responsables de l'association "Avenir-Paludier". Cette association propose une aide financière aux nouveaux arrivants dans la profession en presqu'île guérandaise. Cela se fait sous conditions. La forme de cette aide va évoluer cette année.....Les stagiaires présents ont eus les informations nécessaires pour la compréhension de ce dispositif.

Nous avons été (après deux journées théoriques indispensables) chez Martine Caharel sur le Mes pour travailler avec elle. Les stagiaires ont fait du traçage, des ourdis sur une reprise de saline et du bennage dans une aderne....journée évidement pédagogique et intéressante...Les stagiaires ont eu l'air satisfait de cette première journée sur le terrain (Christophe, Jérôme, Stéphane, Gaétan et Pierre n'hesitez pas à donner vos commentaires)....






























Merci encore à Martine pour sa disponibilité.....et sa soupe à la citrouille à midi...


 

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 15:16

La semaine de formation ne dure que 3 jours...ponts obligent!!!
Il est prévu de  traiter en théorie le mercredi et jeudi les modules de formation suivant:

Mises extraordinaires:
Le Bennage
Le Chaussage
Pose de cui

Mises ordinaires:
Maintien en eau des structures pendant l'hiver
Entretien réseau hudraulique
Entretien et gestion de la vasière
Entretien, reprise et consolidation des talus

Sur la partie Entretien, reprise et consolidation des talus un apparté sera fait sur la gorge bleue par Sophie Bonnet Questiau mais en Janvier 2009. Je traite dans ce module de formation les parties techniques mais également je mets en parrallèle des considérations environnementales. Un lien est donc fait entre la coupe de la végétation et la préservation d'espèce comme la gorge bleue.

Si le temps le permet, le vendredi on attaque la pratique en allant faire des ourdis et du Bennage d'aderne chez Martine Caharel sur le bassin du Mes.

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2008 2009
commenter cet article