Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 15:17

Voilà qui commence comme une fable, y-aura-t-il une morale à cette histoire ?

 

Mélanie stagiaire en formation BPREA saliculture a un projet de commercialisation de sa production en vente directe. Depuis le début de la formation, nous avions prévu d’insérer dans son cursus un temps pour expérimenter la vente sur un salon. Les dates du salon de l’agriculture étaient compatibles avec le planning de formation, Mélanie s’est proposée de s’y rendre, voici le compte rendu de son séjour parisien, et de son expérience de vente.

 

« La coopérative de Guérande participe à une dizaine de salons par an. Avec un projet de commercialisation en vente directe, je n'ai pu que me réjouir quand la coopérative a accepté que j'accompagne deux paludiers et une salariée au salon de l'agriculture.

Participer à un salon, c'est représenter son produit. Cela m'a permis de rencontrer des consommateurs, de percevoir leur vision du sel de l'Atlantique. »

 

Mélanie entourée de sreprésentants de la coopératve des producteurs de sel de Guérande

Mélanie entourée de sreprésentants de la coopératve des producteurs de sel de Guérande

Les objectifs de la formation sont d’acquérir des capacités techniques de production de sel et des aptitudes à la gestion de l’entreprise agricole mais aussi de conforter son projet. Mélanie voulait valider sa capacité à commercialiser son produit elle même, aurait-elle le goût de la vente ?

 

« Tout de suite, j'ai réalisé que "vendre" lorsqu'on est fière de son produit, et sûre de sa qualité, change tout. La clientèle est curieuse de ce métier qui reste méconnu. Beaucoup ne font pas encore la différence entre le gros sel et la fleur de sel. »

 

La formation se veut ouverte sur la société en générale et sur le monde agricole en particulier. La formation saliculture se fait essentiellement à La Turballe et dans les marais salants, les contacts avec le reste du monde agricole sont rares.

Le salon a été l’occasion de nombreuses rencontres.

 

« Au salon, les stands sont regroupés par régions. Nos voisins étaient donc des producteurs ou transformateurs de la presqu’île guérandaise, du département, et plus loin. Cela m'a donc permis de découvrir certains produits de chez nous, et de rencontrer différents profils d'artisans. C'est aussi l'occasion de se créer un réseau de professionnels qui pourraient devenir de futurs clients. L'ambiance y est conviviale comme sur un marché qui durerait dix jours.

Participer au salon de l'agriculture, c'est aussi rencontrer les différents acteurs du monde de l'agriculture et de s'informer sur les dernières méthodes de productions, innovations, technologies... Les organismes tels la SAFER, syndicats, banques, assurances... sont aussi présents, c'est l'occasion de trouver des réponses aux problématiques d'installation en jeune agriculteur. Le salon est une mine d'informations sur des réseaux et des initiatives mises en œuvre. »

 

construire un stand attrayant, c'est tout un art!

construire un stand attrayant, c'est tout un art!

Le salon de l’agriculture, un temps de rencontre avec les professionnels mais également avec les animaux de concours qui ont visiblement épaté notre future salicultrice :

« Et bien sur le salon, c'est aussi ça: »

La stagiaire, le sel et le salon...

La morale de cette histoire :

Devenir un professionnel acteur de son territoire et de son métier, ça se construit dès la formation en étant un stagiaire acteur de sa formation !

 

Merci Mélanie pour ce retour d’expérience.

 

Frédéric Miché et Mélanie Daspremont

Partager cet article

Repost 0
Published by FormaSel
commenter cet article

commentaires