Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 08:56

 

Un peu de poésie dans cette  semaine agriculture et société,  rapport de visite originale d'une exploitation salicole, vu d'un oeil d'un futur maraîcher!

 

 

 

 

 

Ode aux paludiers, à leurs techniques culturales

 

 

 

Sur le fond la technique est d'extrême importance

Car son application influe sur le milieu.

Pour la forme, excusez ma piètre performance,

C'est en alexandrins que je me prête au jeu...

 

Du vaste océan, pénètre à marée haute

L'eau, circule par l'étier jusqu'au fond des marais

Remplissant les vasières, les gobiers, les oeillets,

Et Newton vous dirait qu'elle s'écoule par sa faute;

 

Mais c'est le paludier qui ouvre le robinet...

 

Lentement ruisselant de l'amont en aval,

C'est de mars à avril que la saumure est formée

Sur 2 cm d'eau, le taux de salinité

Est huit fois supérieur qu'au large du littoral.

 

De juin à septembre se récolte le sel

Sous l'effet combiné de Hélios et d'Eole

Et c'est douze heures par jour qu'en surface et au sol

Les cristaux sont cueillis en fleur et en gros sel.

 

Par la louste et le las, outils rudimentaires,

Poussés sur les ladures, stockés sur les trémets

Honnis soit le tractopelle, ici tout est géré

A l'ancienne, les méthodes sont toutes vernaculaires;

 

Le savoir artisan a su défier le temps...

 

Le stockage en salorge pendant deux ou trois ans

Permet de voir venir les années difficiles

Le rendement est variable, fluctuant et oscille

Car soumis totalement aux aléas du temps.

 

50 kilos en moyenne par oeillet et par jour;

Pour 30 jours de récolte, je vous laisse calculer.

Mais déjà on arrive à la fin des beaux jours...

Entre automne et hiver, que fait le paludier?

 

Il surveille, il nettoie, prend soin de ses salines;

Vide l'eau, cure les fonds, retire algues et débris;

C'est une science ou un art, il doit la jouer fine

Pour pouvoir toujours mieux optimiser le débit.

 

Paludier ta technique est vraiment admirable

En douceur avec tact, tu exploites ton milieu:

Moitié terre, moitié mer, j'vois pas qui peut faire mieux,

Préservant les ressources et les rendant durables.

 

 

 

Merci CamilleDSCN2537

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FormaSel
commenter cet article

commentaires