Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Objectifs de ce blog


Grâce à ce blog, notre objectif est de faciliter la mise en réseau entre l’ensemble des acteurs de la formation "BP REA saliculture" qu'ils soient formateurs, intervenants, stagiaires (actuels et anciens), membres du conseil de perfectionnement, maîtres de stage et professionnels des différents sites… 

Recherche

Nous contacter

Si vous souhaitez des renseignements sur la formation sur le BP REA Saliculture, veuillez joindre le centre de formation: Direction Emploi-Formation  de la Chambre d'Agriculture au 02 53 46 60 53 ou contacter le coordinateur de la formation par courriel frederic-miche@orange.fr

 

Liens

7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 09:47

 

Nous avons lundi 31 janvier échangé sur la notion « d’algir sa saline » et sur  l’habillage « de l’entrée du cobier jusqu’à la fin du circuit de chauffe ».Journée dite théorique où on s’appui sur des documents, des photos et les expériences des uns et des autres.

Matinée en salle, après-midi consacrée au terrain et à la rencontre des professionnels qui ont commencés l’habillage.

 

1er arrêt chez Jean Luc qui, plan de saline à l’appui, nous a montré comment algissait les différentes loties qui composent son exploitation…Le circuit est tortueux et complexe… « il faut bien s’entendre avec les voisins et la répartition des tâches est respectées par tous ».

Nous avons fait le tour du proprio et nous nous sommes arrêté devant le Kan (barrage avec vannage) à trappe qui sur la bondre permet de préserver des risques d’inondation des unités salicoles concernées ayant des talus faibles. Un barrage comme celui-ci n’est pas très commun au marais. Il a. dans ce cas précis,  la fonction de prise d’eau pour une vasière et permet aussi d’algir des salines.DSCF6502

 

DSCF6498

 

  

 

Ensuite un petit tour sur l’exploitation d’Hervé  en plein habillage. Hervé a expliqué la problématique de ces loties à cet endroit du marais à Sissable avec une grande saline, du battage l’hiver, des fonds qui délitent et des structures de ponts qui ne tiennent pas.

Du coup « on ne pousse pas les premières eaux, on passe du temps sur les réfections des pontures, tout est à ourdir chaque année ». Solenn « le stagiaire d’Hervé » nous a montré le cobier qui a été fait avec pontures et rai.

 

DSCF6505

 

 

 

Frédéric lui nous en emmener « en terre inconnue » à Saillé où « les propriétaires ont le même nom » pour nous montrer également où il en était de son habillage, ce qu’il lui restait à faire sur son cobier….

 

Voilà une journée dite théorique où les échanges se font également sur les talus…Merci encore à Jean Luc et Hervé d’avoir posé la boyette pour prendre un peu de temps avec le groupe.

 

Le reste de la semaine, le groupe était en formation avec les tuteurs…Au programme chantiers collectifs pour certains et début de l’habillage.

Partager cet article

Repost 0
Published by FormaSel - dans Archives 2010 2011
commenter cet article

commentaires